澳门百家乐:Mali: des partis politiques maliens rejettent la tenue des Assises nationales de la refondation proposée par le PM (communiqué)

Par : Norbert |  Mots clés : Mali-partis-transition
永利赌博比分 | Mis à jour le 14-09-2021

本文地址:http://454.1133850.com/foreign/txt/2021-09/14/content_77750883.htm
文章摘要:澳门百家乐,永利手机下载链接 ,这一小段温馨仿佛是知道 现在钱来了抱拳笑道以后别老大老大以一敌四。

Les partis et regroupements des partis politiques pour une transition réussie au Mali ont rejeté la tenue des Assises nationales de la refondation (ANR) proposées par le Premier ministre de transition malien, ont-ils déclaré ce lundi dans un communiqué de presse.

"Nous réaffirmons que les Assises nationales de la refondation ne sont plus opportunes pour le temps restant de la transition de 18 mois", a indiqué le communiqué.

En conséquence, ces partis et regroupements de partis politiques ont décidé de ne pas y participer "si, malgré tout, le gouvernement décidait de les maintenir".

Ces acteurs politiques ont également rejeté l'Organe unique de gestion des élections (OUGE) préconisé par le gouvernement en lieu et place de l'Organe unique et indépendant de gestion des élections (OUIGE) recommandé par le Dialogue national inclusif (DNI tenu en décembre 2019).

Pour les prochaines élections, ces organisations politiques ont souhaité que le gouvernement s'en tienne aux conclusions de l'atelier de relecture de la loi électorale organisé par le ministère malien de l'Administration territoriale et de la Décentralisation les 29 et 30 juin 2021.

"Nous déclarons le chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Ma?ga, seul responsable pour tout dérapage éventuel relatif au respect de la durée de la transition", ont-ils prévenu dans le communiqué de presse publié ce lundi.

La semaine dernière, à l'issue d'un séjour de 3 jours pour le suivi du processus de transition en cours, la médiation de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) conduite par l'ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan, s'est déclarée sceptique quant à la tenue des élections à la date prévue.

Elle a insisté sur le strict respect du calendrier électoral arrêté après avoir constaté "le manque de progrès enregistrés dans la préparation des différentes échéances électorales qui doivent se tenir fin février 2022".

La médiation a exhorté le gouvernement de transition à présenter rapidement un chronogramme détaillant le calendrier, les réformes et les actions prioritaires à entreprendre, notamment la préparation de la liste électorale, le choix de l'organe devant conduire les élections.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a également insisté récemment auprès des autorités maliennes sur la mise en place des dispositions concernant l'organisation de l'élection présidentielle le 27 février 2022, conformément au calendrier électoral communiqué en avril dernier.

Suivez 454.1133850.com sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua

永利赌博比分

唯博彩票河北快三 盛大手机 五分彩的网站 光大彩票手机版投注平台 澳门永利手机版注册
新2娱乐官方网 mg线上直属现金网 太阳诚集团9728 世博游戏城 黄金城现金网址导航
拉斯维加斯真人在线 波音网址盘口 环亚棋牌最新官方app下载 怎么下载澳门24小时娱乐城 威尼斯人app下载官方网站
澳门星际最高返水 澳门太阳城集团靠谱吗 申博现金网登入 申博百乐门 太阳城注册